Maquettiste PAO : comment se mettre à son compte ?

Le maquettiste PAO a pour mission la conception graphique de différents supports. Cette activité peut tout à fait être exercée en indépendant, y compris avec le statut d’auto-entrepreneur. Quelques conseils.
designerin im bro fertigt eine skizze an

Pour voler de ses propres ailes en tant que maquettiste PAO

Le web est l’un des vecteurs favorisant le statut d’auto-entrepreneur. Nul besoin de chercher beaucoup sur Internet pour trouver une formation maquettiste PAO de qualité. Certes tous les enseignements dispensés n’aboutissent pas forcément sur une certification qui impressionnera les employeurs, mais évidemment l’intérêt de l’auto-entrepreneur est ailleurs. Il s’agit surtout pour le maquettiste PAO d’acquérir tous les outils pour voler de ses propres ailes et satisfaire ses futurs clients.

Penser à faire son site

L’idéal pour le maquettiste indépendant opérant sur ordinateur est de posséder son propre site, lequel aura au moins deux rôles. Véritable siège social de l’entreprise, il servira d’une part d’interface entre le créateur et les clients.  Et d’autre part, bien réalisé, il fera office de vitrine publicitaire pour les talents du maquettiste.

C’est pourquoi une formation sur WordPress pour acquérir les bases les plus techniques de création de site est un atout non négligeable pour qui veut transformer son espace de travail en puissant outil d’autopromotion. Des qualités de rédacteur Web, d’infographiste, et une formation montage vidéo sont également appréciables. Pour finir (ou plutôt pour commencer), l’entrepreneur s’inscrira sur les sites professionnels regroupant les annonces des indépendants du web.

Une fois l’espace de travail aménagé et les premiers éléments de son réseau professionnel constitués, il sera temps pour le maquettiste d’obtenir le numéro SIREN de son entreprise et de signaler son statut aux services fiscaux.

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.