Archive for the ‘Travail à domicile’ Category

Les opportunités de télétravail dans le domaine de l’immobilier

La possibilité de travailler depuis son domicile offre de nombreux avantages pour concilier vie privée et vie professionnelle. Cette modalité de travail connaît une forte croissance dans différents domaines, comme le tertiaire et les métiers du web. Est-il envisageable de télétravailler dans l’immobilier ? On vous dit tout.

Une approche différente et novatrice des métiers de l’immobilier

De prime abord, le rapprochement entre immobilier et télétravail peut paraître contradictoire. Bon nombre de métiers du secteur requièrent une bonne expérience du terrain et des déplacements fréquents, ne serait-ce que pour réaliser des visites ou des estimations immobilières.

Pourtant, différentes solutions se sont progressivement développées en ce sens. Il n’est donc pas nécessaire de postuler pour un poste en agence ou auprès d’un expert. De la prise de contact à la partie administrative, de nombreuses démarches peuvent se faire avec un smartphone, un ordinateur et une connexion internet. Plusieurs corps de métiers s’adaptent particulièrement bien à ces conditions de travail :

bureau à la maison

Les avantages du travail à domicile pour un prestataire immobilier

Concrètement, il est plus facile d’organiser ses journées et son planning quotidien : prises de rendez-vous, consultation de mails, gestion du portefeuille clients… La liberté d’action du prestataire est également synonyme d’une meilleure flexibilité dans ses services. Par ailleurs, il gagne en efficacité, et fait preuve d’une plus grande disponibilité.

En ce qui concerne la vie pratique, il est possible de garder ses enfants et de réduire ses déplacements. En complément d’un gain de temps évident, les économies financières se répercutent à court terme sur son budget mensuel. Côté pro, il n’est pas nécessaire d’ouvrir une agence ou de rechercher un bail commercial si l’on veut exercer en tant qu’indépendant.

Vers qui se tourner pour démarrer son activité immobilière en télétravail ?

Il est possible de s’orienter vers des réseaux nationaux ou internationaux qui souhaitent accroître leur impact dans une zone géographique donnée. Ce choix permet de gagner en visibilité et en crédibilité vis-à-vis des acheteurs et des vendeurs. La détention d’une carte professionnelle, d’une formation diplômante ou d’une précédente expérience est néanmoins requise.

En tant qu’indépendant, le salaire d’un agent immobilier est soumis à d’importantes variations. Il peut disposer d’une rémunération de base, la compléter avec des primes au résultat, ou requérir un pourcentage sur la valeur des ventes réalisées. À titre indicatif, un agent débutant peut espérer percevoir entre 1 500 et 2 000 € bruts mensuels.

Être graphiste à son compte : quels prérequis ?

Webdesigner freelance qui travaille sur son ordinateur

Vous êtes graphiste ou vous voulez le devenir et vous vous demandez quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir vous installer à votre compte et réussir ? Suivez nos conseils et sautez le pas !

Être bien formé

La toute première chose indispensable pour se mettre à son compte en tant que graphiste est d’être formé aux dernières techniques de dessin, de graphisme et de création. Peut-être avez-vous besoin d’une formation complète ou juste d’une remise à niveau, voire une formation spécifique sur les derniers logiciels ? Il est important de se former régulièrement, car les techniques évoluent beaucoup dans ce domaine, en suivant une formation PAO à Lyon par exemple.

Prévoir un capital d’investissement

Une fois votre formation de graphiste terminée, si vous voulez vous installer à votre compte, il vous faudra prévoir un petit capital. Le métier de graphiste n’est pas un métier qui a beaucoup de frais, mais il nécessite du matériel qualifié (ordinateur, tablette graphique), des logiciels de PAO, voire des abonnements à des banques d’images relativement onéreux. Aussi, avant de vous installer, il vous faut budgéter votre besoin en matériel ainsi que son renouvellement assez régulier.

Prévoir un fonds de roulement

Une fois que vous serez installé, les clients ne vont pas forcément toquer à votre porte à la queue leu leu et vous ne serez pas payé avant plusieurs semaines pour vos premiers travaux. Il est vraiment sage et indispensable de prévoir un fonds de roulement. Vous pouvez inclure cette somme dans votre budget prévisionnel pour éventuellement demander un prêt à la banque lors de votre installation.

Être organisé

Ce point-là va sûrement heurter nombre d’entre vous… car créatif ne rime pas souvent avec organisé. Or, il n’y a pas de secret, si vous voulez réussir, vous devrez vous organiser. Organiser votre temps de travail bien sûr, mais aussi toutes les tâches indispensables, mais tellement ennuyeuses et chronophages : la comptabilité, le démarchage client, les relances et la communication… Mais s’organiser ne veut pas forcément dire se faire violence en permanence. Si vous n’êtes pas du matin, par exemple, vous pouvez organiser votre temps sur l’après-midi et en début de soirée. Observez-vous et adaptez vos tâches en fonction de votre niveau de productivité dans la journée.

Avoir du réseau

Là encore, c’est un point qui va peut-être heurter certains, mais le réseau est indispensable quand on est indépendant. Parce que vous ne pouvez pas passer votre temps à vous échiner sur des appels d’offres et parce qu’il n’y a jamais eu meilleure prescription que la recommandation, avoir un réseau vous permettra de remplir votre carnet de commandes plus facilement. Participez à des soirées meet-up, actualisez régulièrement votre portfolio et votre profil LinkedIn…

Comment devenir booktubeur ?

Jeune homme qui veut regarder une vidéo d'un booktubeur sur son smartphone

Le saviez-vous ? Les booktubeurs ont le vent en poupe depuis quelques années. Ce mot issu du monde anglophone est une contraction entre « book » (livre) et « youtubeur ». En résumé, ce sont des critiques littéraires amateurs qui postent des vidéos sur la plateforme YouTube.

Pourquoi devenir booktubeur ?

C’est peu de dire que YouTube est la plus grande plateforme de partage de vidéos au monde. Le public que l’on peut trouver sur cet hébergeur de contenus est à la fois riche et hétéroclite. Il y a les fans de musique, de jeux vidéo, de sport, de maquillage, de gags… Mais aussi les mordus de littérature ! Longtemps, on a considéré que l’activité de la lecture s’opposait complètement aux nouvelles technologies. Pourtant, on peut adorer lire et être très à l’aise sur YouTube. Devenir booktubeur est une formidable occasion de partager son amour des romans de Philip K. Dick ou de n’importe quel auteur avec un large public. Si vous avez toujours rêvé de donner votre avis sur les livres que vous lisez, cette activité est faite pour vous. Ainsi, vos amis et votre famille ne seront plus les seuls à profiter de vos critiques constructives !

Les étapes pour devenir booktubeur

Pas de secret : pour devenir booktubeur, il faut être un grand lecteur. Vous devez posséder un bagage important pour avoir une bonne culture littéraire. Comme cela, vous pourrez comparer intelligemment les différents romans et faire des parallèles bien pensés. Ensuite, tenez-vous tout le temps au courant des sorties des livres en vous rendant sur les sites des éditeurs, comme jailu.com. Pour devenir booktubeur, il ne suffit pas d’aimer commenter des lectures. Il faut aussi être bon à l’oral et à l’aise devant une caméra. Entraînez-vous au montage de vidéos afin de maîtriser tous les petits secrets de YouTube. Rappelez-vous, vous ne jugez pas ce livre pour vous-même, mais pour votre public !

L’avenir prometteur de cette activité

Les booktubeurs sont encore assez marginaux en France, par rapport aux États-Unis où ils sont de plus en plus populaires. Pourtant, cette activité présente un grand intérêt, aussi bien pour les lecteurs que pour les auteurs et les maisons d’édition. Le dernier roman de Fred Vargas vient de sortir ? Demandez à l’éditeur si vous pouvez recevoir le livre. Cela contribuera à faire la publicité du roman (tout en restant objectif dans votre critique bien sûr). À terme, les booktubeurs pourraient bien devenir des acteurs qui pèsent dans le monde de l’édition, tout comme certains youtubeurs dans d’autres domaines.

Comment et pourquoi devenir mécanicien à domicile ?

A l’ère du freelancing et du télétravail, les travailleurs indépendants pullulent dans tous les secteurs d’activité. Depuis peu, c’est également le cas du côté des garagistes et des mécaniciens, qui se mettent à leur compte et exercent à domicile. Une belle opportunité ? Il semblerait bien. Nous vous expliquons pourquoi et comment devenir mécanicien à domicile.

Quel investissement personnel pour devenir mécanicien à domicile ?

Commençons par la question qui fâche et qui, dans notre cas, ne fâche pas beaucoup. Contrairement à de nombreuses activités, la mécanique automobile à domicile demande peu d’apport personnel. Si vous rêvez de manier vos outils Milwaukee depuis chez vous, vous pouvez donc commencer sans avoir les poches pleines.

Pourquoi l’investissement personnel est-il si moindre ? Tout simplement parce que vous ne devez pas payer de loyer supplémentaire, ni d’électricité et de chauffage additionnel. Tout ce dont vous avez besoin est d’un véhicule à réparer et du bon outillage de réparation.

Quel est l’avantage principal d’un mécanicien indépendant ?

Travailler à son compte, beaucoup de Français en rêvent mais peu osent se lancer. Pourtant, être son propre patron est gratifiant, surtout quand les affaires sont bonnes. Et, lorsque vous êtes mécanicien, le principal avantage est économique.

Un mécanicien en garage auto touche seulement 14% du coût total de la prestation. Pourtant, c’est lui qui gère la main d’œuvre et, souvent, les commandes des pièces. Lorsque vous êtes à votre compte et travaillez à domicile, vous touchez l’intégralité de la somme payée par le client.

Comment devenir mécanicien à domicile ?

Se lancer dans l’aventure n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air. Tout d’abord, il existe des organismes qui vous aident à traverser cette étape. Certains sont même spécialisés dans la mécanique automobile. Avec l’aide d’un conseiller, vous pouvez alors commencer à définir vos conditions de travail.

Quels sont les horaires que vous souhaitez faire ? Les prix que vous voulez afficher ? Les prestations que vous pouvez assurer ? Autant de questions qui vous permettront de définir précisément votre activité et de vous lancer.

Évidemment, avant d’ouvrir votre business, vous devez disposez du bon matériel. Prévoyez le budget nécessaire pour investir dans une boîte à cliquet, des clés mixtes, une scie à onglets Metabo ou encore un bac à vidange. Vous devez également aménager un espace fonctionnel, consacré à votre activité, où vous pourrez accueillir les clients.

Homme qui répare une voiture de collection

Quels outils faut-il pour assurer toutes les prestations ?

Revenons plus en détails sur les outils dont vous avez besoin pour garantir la qualité et la rapidité de vos prestations. Un mécanicien avec de mauvais outils est un mauvais mécanicien. Pour assurer le succès de votre activité à domicile, vous devez vous équiper correctement.

Vous aurez principalement besoin de :

  • Boîte à cliquet
  • Clés mixtes Makita
  • Cric
  • Clés à vidange et clés à filtre
  • Bac à vidange et bac spécial pour la vidange du circuit de refroidissement
  • Chandelles
  • Compresseur de ressort
  • Repousse piston manuel
  • Déboulonneuse
  • Outil nécessaire aux courroies élastiques sans tendeur

Si vous craignez de manquer de quelque chose, renseignez-vous auprès d’autres professionnels indépendants et de garagistes. Vous pouvez également demander de l’aide sur les forums et les différentes plateformes professionnelles en ligne.

Quel statut choisir pour devenir mécanicien indépendant ?

Pour devenir mécanicien indépendant à domicile, la plupart des particuliers choisissent le statut de micro-entrepreneur. Ce statut vous permet de vous lancer relativement facilement et de continuer à exercer votre métier ou à toucher le chômage en début d’activité.

Les démarches administratives durent environ deux semaines. Lorsque toutes les formalités sont complètes, votre auto-entreprise est créée. Sachez que vous ne payez aucune charge tant que vous ne gagnez pas d’argent. Une franchise de TVA vous permet également de faire des économies.

Aujourd’hui, devenir mécanicien à domicile est prometteur. Pourquoi ? Tout simplement parce que les professionnels en garage ou en concession sont pris de cours et manquent de temps pour les clients. En travaillant depuis chez vous, vous pouvez proposer à vos prospects des horaires plus flexibles. Un vrai marché est à développer !

Travail à domicile : se prémunir contre les risques de cambriolage

Cambrioleur qui tente de forcer une fenêtre pour s'introduire dans une maison

Travailler à domicile présente de nombreux avantages : autonomie, confort, équilibre vie privée/vie professionnelle… Mais cela implique également certaines responsabilités. Sans la couverture d’une entreprise, vous êtes directement responsable de la sécurité de votre bureau et de votre matériel. Avec les nouvelles technologies, les risques sont également numériques. Quelle que soit la menace, il est important de mettre en place tous les moyens possibles pour se protéger, ainsi que son activité.

Sécuriser sa porte d’entrée

En fonction de l’endroit où vous habitez, les risques de cambriolages peuvent être plus ou moins importants. Dans tous les cas, le risque zéro n’existe pas. La première ligne de défense que vous pourrez mettre en place est votre porte d’entrée. Plus précisément, c’est la serrure de votre porte d’entrée qui va être essentielle. Pour bien la choisir, et bénéficier de la meilleure protection, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel près de chez vous, comme un serrurier intervenant à Lyon 8e ou à Paris 15e par exemple.

En général, on recommande d’opter pour une serrure multipoints. Ces serrures bénéficient en effet de plusieurs points d’ancrage. Ainsi, en cas de tentative d’effraction, le cambrioleur devra s’attaquer à chaque point d’ancrage afin d’ouvrir votre porte. Plus il passera de temps à ouvrir la porte, plus le risque de se faire prendre va augmenter.

Pour encore plus de sécurité, choisissez une serrure bénéficiant du label A2P. C’est le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP) qui délivre cette certification pour attester de la résistance de la serrure contre différents types d’effractions :

  • 1 étoile : effraction « opportuniste » ;
  • 2 étoiles : effraction réalisée par un cambrioleur ;
  • 3 étoiles : effraction réalisée par un « professionnel ».

Sécuriser ses fenêtres et portes-fenêtres

En plus de votre porte d’entrée, pensez aussi à sécuriser vos fenêtres. Dans une maison ou dans un appartement situé au rez-de-chaussée, elles offrent un excellent point d’accès aux cambrioleurs. Elles constituent d’ailleurs le deuxième point d’accès préféré des cambrioleurs.

Au niveau des fenêtres et des portes-fenêtres, 3 éléments sont à prendre en compte pour votre sécurité :

  • Le vitrage : si le simple vitrage n’offre aucune résistance, le double-vitrage n’est pas beaucoup plus efficace. Dans l’idéal, mieux vaut opter pour un vitrage feuilleté ;
  • La quincaillerie : votre baie vitrée aura beau être la plus résistante du monde, si le cadre est de mauvaise qualité, les cambrioleurs n’en feront qu’une bouchée ;
  • Les volets : quel que soit le type de volet (battant, roulant…), privilégiez les modèles avec un IRP (indice de résistance à la pression) le plus élevé possible. Les volets roulants en aluminium sont toutefois une valeur sûre pour votre sécurité.

Bien entendu, vos volets ne seront d’aucune utilité si vous les laissez ouverts… D’ailleurs, certains assureurs disposent de clauses spécifiques à ce sujet. Il peut donc arriver qu’on vous refuse un dédommagement en cas de cambriolage avec volets ouverts !

Cambrioleur qui s'introduit dans une maison par une fenêtre cassée

Source : Getty Images

Risques de cambriolage : pour aller plus loin

Outre votre serrure et vos fenêtres, vous pouvez installer un système de surveillance à votre domicile. Grâce à la domotique, les systèmes connectés sont de plus en plus efficaces et pointus. Ils vous permettent non seulement de garder un œil sur votre logement à tout instant, mais peuvent aussi alerter directement les secours en cas d’intrusion.

Si, malgré vos précautions, vous vous apercevez qu’il y a eu une tentative d’effraction à votre domicile, réagissez tout de suite :

  • Signalez la tentative d’effraction à la police ou à la gendarmerie ;
  • Prévenez également votre assureur, qui pourra vous indiquer la marche à suivre ;
  • Avec l’accord de votre assureur, faites appel à un serrurier à Lyon ou dans votre secteur pour vérifier votre serrure et la changer si besoin ;
  • Allez déposer plainte au commissariat.

Ces démarches doivent être effectuées dans un délai de 48 heures après la tentative d’effraction. Pensez également à prévenir vos voisins pour les avertir du danger.

Comment se former depuis chez soi ?

Conseils pour se former chez soi

Dans une optique de reconversion ou d’apprentissage, la formation à domicile est de plus en plus plébiscitée par les candidats. Au même titre que le travail à domicile, elle offre plus de souplesse et de possibilités que le cadre restrictif d’un établissement ou d’un organisme. Quelles sont les différentes solutions pour se former chez soi ?

Se constituer une bibliothèque spécialisée

La première démarche envisageable est de se procurer des ouvrages concernant sa formation. Par exemple, un livre sur les ressources humaines ou sur les techniques psychologiques, comme les théories comportementales et cognitives. Disposer d’une bibliothèque spécialisée permet de :

  • se perfectionner sur un sujet ;
  • acquérir des connaissances pointues sur un corps de métier ;
  • préparer un concours ou un diplôme : les annales comme celles du DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) effectuent une rétrospective des sujets et des corrigés des précédentes sessions d’examen.

La formation à distance, une alternative pour apprendre à son rythme

Pour des projets précis qui exigent une certaine expertise, il peut être nécessaire de faire appel à un organisme spécifique. Celui-ci propose généralement des modules de formation à distance pour s’adapter aux contraintes professionnelles et personnelles. Il est possible de bénéficier d’une méthodologie éprouvée et d’un suivi permanent sur sa progression. On préserve ainsi son autonomie tout en choisissant son propre rythme de travail. De plus, le ou les candidats disposent d’outils pédagogiques tels que les livres, les logiciels ou l’accès à une plateforme web dédiée.

En quoi consiste l’e-learning ?

En cela, l’e-learning propose des moyens concrets et ludiques pour se former depuis son domicile. L’éventail des outils technologiques permet dorénavant d’utiliser des modules adaptés à chaque formation. Des cours théoriques, des exercices pratiques, des mises en situation par le biais de jeux de rôles interactifs… Autant de possibilités qui bénéficient de mises à jour réactives et offrent une solution complémentaire à l’exhaustivité d’ouvrages spécialisés.

Comment devenir agent immobilier à son compte ?

Agent immobilier qui fait visiter un appartement à un couple d'acquéreurs

Quelle que soit la ville envisagée, la santé du secteur immobilier reste au beau fixe. Si les prix fluctuent d’une région à l’autre, l’offre et la demande demeurent constantes, garantissant du travail pour les agents immobiliers indépendants. Comment se lancer dans l’aventure de manière réfléchie ?

Les profils requis pour devenir agent immobilier à son compte

En ce qui concerne le profil des candidats, il est nécessaire de disposer d’un diplôme bac 3 dans une spécialité commerciale, juridique ou économique. Un BTS Professions immobilières est également apprécié. Les titulaires d’un baccalauréat doivent attester de trois ans d’expérience dans le domaine. Sans diplômes, cette condition est élevée à dix ans, plus quatre années supplémentaires sur un poste à responsabilité.

Ces critères permettent d’obtenir la carte professionnelle, appelée carte T, indispensable pour devenir agent immobilier indépendant et réaliser, par exemple, une estimation d’appartement à Paris en toute légalité.

En plus de sa formation et de ses connaissances du marché, l’agent immobilier se doit de posséder certaines qualités personnelles. Pour parvenir à exercer son métier, il doit être à l’aise avec les clients et être un fin négociateur. Travailler à son compte implique également certaines responsabilités, que tout le monde n’est pas capable de remplir.

Rejoindre un groupe en tant qu’indépendant ?

Après avoir rempli les obligations administratives nécessaires, l’agent immobilier peut choisir de créer son propre réseau local ou d’adhérer à une franchise. L’avantage de cette dernière est de bénéficier d’une certaine réputation et d’un statut professionnel déjà établis. Attention, il convient de bien faire la distinction entre devenir franchisé et être agent immobilier à son compte pour un réseau. Le premier cas exige un apport et un statut d’entrepreneur.

La seconde possibilité permet de rejoindre une enseigne en tant que salarié free-lance, mais la rémunération se base sur les ventes réalisées. Autre point à garder en tête : si vous démarrez votre activité seul mais que vous venez à recruter des salariés par la suite, le statut de votre entreprise devra évoluer en conséquence.

Bien communiquer avant de se mettre à son compte

Parmi ses tâches de prospection, l’agent immobilier est amené à effectuer l’estimation de maisons et d’appartements. S’il peut réaliser une partie de son travail depuis son domicile, il est néanmoins recommandé de disposer d’un local commercial. Ce dernier permet de gagner en visibilité auprès de la clientèle et des partenaires.

Il convient aussi de mettre en place un site internet pour se faire connaître et pour développer son activité plus rapidement. A l’heure actuelle, une présence sur les réseaux sociaux s’avère également indispensable. Plus classique, la carte de visite n’en reste pas moins utile et efficace.

 

Indépendants : ce qu’il faut savoir pour vos déplacements

Lorsqu’on est travailleur indépendant, on n’a pas forcément de véhicule professionnel même si son activité requiert des déplacements de manière régulière ou non. Comment cela se passe-t-il alors si on utilise son véhicule personnel à des fins professionnelles ? Zoom sur les déplacements professionnels des indépendants.

Comment est-on assuré ?

L’utilisation du véhicule personnel pour un usage professionnel est autorisée à condition de prévenir les bonnes personnes et de faire les démarches nécessaires. Tout d’abord il est inutile de préciser que vous devez avoir réussi votre examen du permis de conduire et être titulaire du permis B. Ensuite, votre véhicule doit être assuré, puisque cela est obligatoire. Normalement, il est assuré pour votre usage personnel. Si vous êtes amené à utiliser votre voiture personnelle pour votre travail, vous devez le faire préciser dans votre contrat d’assurance. Vous obtiendrez alors une extension pour l’utilisation de votre véhicule pour une usage professionnel. Les garanties de votre contrat s’appliqueront alors dans toutes les situations.

gps dans voiture

Comment sont déduits les frais de déplacements ?

Les indépendants peuvent être divisés en deux groupes : les indépendants imposés dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) et ceux imposés sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Dans les deux cas, les indépendants peuvent prétendre à la déduction de leurs frais de déplacements ou de transport. Il y a deux façons de déduire ces frais de déplacements. Soit ils peuvent choisir la déduction à 100% soit la déduction au forfait. Lorsque c’est l’option du forfait qui est choisie, c’est le barème kilométrique qui est appliqué en prenant également en compte les chevaux fiscaux de la voiture ainsi que la distance parcourue. Il faut penser à conserver tous les justificatifs liés au transport (comme les dépenses d’essence, de péage…) pour que ces dépenses puissent être déduites de la manière retenue. Lorsque les justificatifs ne peuvent pas être présentés, c’est le barème kilométrique qui est retenu.

Faciliter la gestion de son entreprise à domicile

travail ordinateur

Si vous êtes auto-entrepreneur et que vous gérez votre entreprise à domicile, vous savez combien il peut être compliqué de s’y retrouver et de bien savoir gérer la partie administrative. Pourtant, bon le bon fonctionnement de toute entreprise, il est essentiel d’avoir une gestion impeccable. On vous donne quelques conseils pour faciliter la gestion d’une entreprise à domicile.

Y consacrer du temps

Dans un premier temps, il faut savoir que la gestion administrative est obligatoire pour toutes les entreprises, vous ne pourrez pas y couper. Il est donc indispensable de se faire à l’idée qu’il vous faudra forcément y consacrer du temps. La meilleure solution est encore de bloquer des créneaux spéciaux pour la gestion, que ce soit la comptabilité, le paiement des factures ou encore l’envoi de formulaires officiels ou déclarations aux administrations. Cette partie conditionne votre activité et le droit de continuer de l’exercer. De plus, tout doit être irréprochable en cas de contrôle. Réservez donc une matinée pour faire votre comptabilité par exemple et une autre pour les impôts par exemple. Concentrez les périodes pour le faire une bonne fois pour toute et que ces tâches ne s’étalent pas un peu chaque jour. C’est comme retirer un pansement d’un coup sec !

ordinateur portable bureau

Avoir le bon matériel

En plus d’une bonne organisation, il est absolument essentiel d’avoir le bon matériel. En effet, il ne faut pas perdre de temps avec des problèmes logistiques. Lorsque vous vous lancez dans votre gestion pour une journée ou une demi-journée, ayez tout ce qu’il vous faut sous la main. C’est à dire que vous devez avoir vos documents biens classés et archivés dans des classeurs ou des pochettes. Ayez suffisamment de papier pour imprimer ce qui doit l’être ainsi que des cartouches d’encre de rechange. Pour gagner du temps, faites faire des tampons avec les informations de votre entreprise et votre signature, chez Trodat par exemple. Au moment de remplir et signer les papiers, vous gagnerez un temps fou. Enfin, n’hésitez pas à consacrer un petit budget pour la gestion comme l’acquisition d’un logiciel de gestion, cela pourrait vous faire gagner un temps précieux. Et pour ceux qui n’ont vraiment pas la gestion dans le sang, il est encore préférable de sous traiter cette tâche à des professionnels.

Télétravail : comment aménager mon espace de travail ?

télétravail

Si le télétravail présente de nombreux avantages, il n’en reste pas moins qu’il implique de savoir bien organiser son temps et son bureau, et de travailler sa volonté. Voici quelques pistes pour aménager un espace de travail efficace et agréable.

Réserver un espace au travail

Si votre habitation le permet, l’idéal est bien sûr de destiner une pièce à votre activité. Si vous vivez dans un petit appartement, cela sera moins facile ! Identifiez dans ce cas un coin bien isolé, qui deviendra votre bureau. Évitez de travailler sur votre table basse ou votre coin bar, vous perdriez beaucoup en confort et en concentration. L’essentiel est de s’établir une zone de travail qui n’est pas utilisée durant les petits moments de la vie quotidienne. Ainsi, inconsciemment vous vous conditionnez aux conditions de travail et serez amenés à être plus productif, sans que vous ayez l’impression que ce dernier s’invite dans votre vie privée.

Avoir tout le nécessaire à portée de main

Cela peut sembler évident, mais il vaut mieux le préciser. Pour éviter de courir toute la journée derrière un câble ou un stylo, faites-en sorte de laisser tout le matériel nécessaire dans votre bureau : ordinateur, chargeurs, téléphone, connexion, logiciels, articles de papeterie… Prévoir l’équipement indispensable aux missions données et pour garder contact avec ses collègues ou clients est gage de réussite. En effet, il est important de pouvoir rester joignable, que cela soit par téléphone ou par mail. Cela vous permettra de rester informés des dernières nouvelles, avancées au sein de l’entreprise et contribuera à maintenir la confiance qui règne entre vous et votre manager.

 

télétravail décoration

Soigner l’ambiance et la décoration

C’est aussi l’avantage de travailler chez soi : décorer son bureau à son goût et en faire un coin confortable et chaleureux. Il a été prouvé que les salariés étant en télétravail sont 15% plus efficaces. Cette efficacité passe en grande partie par leur milieu dans lequel ils se trouvent, c’est pourquoi choisissez bien vos meubles. Ils doivent être de qualité et l’ambiance générale doit vous donner envie de vous mettre au travail.

Optimiser la luminosité

L’éclairage est un élément crucial dans un environnement de travail, étant donné que ce dernier peut jouer sur le moral d’une personne. Si possible, choisissez un emplacement bénéficiant d’une bonne lumière naturelle. En outre, prévoyez une lampe de bureau et/ou un lampadaire suffisamment puissant pour les fins d’après-midi d’hiver ou les journées pluvieuses.

Prévoir de quoi ranger et classer

Si vous avez choisi de travailler sur un coin de table et, une fois la journée terminée, de ranger tous vos dossiers et votre matériel dans votre cartable, avant de tout ressortir le lendemain, vous ne tiendrez pas longtemps. Gare toutefois à ne pas tomber dans vos travers si vous êtes une personne qui a tendance à être désordonnée. Même si votre bureau se situe dans votre pièce principale, aménagez des espaces de rangement réservés à votre activité professionnelle, afin d’être efficace du matin au soir et d’éviter les distractions. Il existe une multitude de rangement au design varié :

  • Module de rangement à tiroir
  • Meuble de rangement standard ou coulissant
  • Mallette à rangement
  • Trieur de documents de bureau
  • Chemise porte-documents
  • Et bien d’autres

 

Maintenant, vous avez toutes les clés en main pour faire de votre expérience en télétravail une réussite ! Avec de l’organisation, de la volonté et un milieu de travail à votre image, vous avez toutes les chances de fournir les résultats attendus par votre manager.

N’hésitez pas à partager votre expérience avec nous !