Comment se lancer dans la vente de repas faits maison ?

Préparer des repas faits maison et les vendre via un portail Internet ou le téléphone n’est pas une idée originale, mais elle peut vous rapporter gros. Si vous appréciez cuisiner de bon petits plats et que l’étude de la concurrence ne vous indique pas le contraire, se lancer est une bonne idée. Mais comment ?

Définir un concept novateur

Pour que votre petite entreprise fonctionne, il vous faut un concept original, inventif et à prix raisonnable par rapport à la concurrence. Allez-vous vous orienter vers les spécialités du terroir, la cuisine orientale, le régime végétarien ou les plats à base de poisson ? A vous de définir, selon vos goûts et la concurrence, le concept idéal. Bien sûr, vous pouvez faire le choix d’une cuisine haut-de-gamme ou bio qui vous permettra de proposer des tarifs un peu plus élevés.

Quoiqu’il en soit, il vous faudra travailler avec des denrées de qualité. Utilisez donc de la viande garantie française, des volailles fermières et des produits de la mer issus de l’association France Filière Pêche. Côté fruits et légumes, misez sur le local et favorisez les mets de saison : cela garantira un goût frais et unique à vos plats. En plus, vous pourrez établir des partenariats avec certains maraichers, pour un business gagnant-gagnant.

Pour faire des économies, pensez également à des idées malines pour la livraison des repas. Par exemple, travailler en famille et pratiquer le « click and collect » (enlèvement sur place) permet d’assurer la livraison à moindre coût. Attention cependant à ne pas transformer votre salon en salle de restaurant si vous optez pour cette solution, car vous n’en avez pas le droit. Il vous faudra donc aménager un espace spécialement prévu à cet effet.

Attention, vous ne pourrez pas vendre non plus de boissons, à moins d’obtenir une licence délivrée par les services fiscaux. Cela peut d’ailleurs être un vrai plus pour proposer des formules complètes aux gourmands. Autre bonne idée : bien indiquer la provenance de vos matières premières et pourquoi leur modes de capture/d’élevage/de production pour rassurer le consommateur (zoom sur la technique de pêche au filet, sur la nourriture donnée aux bovins, etc.).

Statut juridique et obligations légales

Pour débuter votre activité de vente de repas faits maison, vous n’aurez pas besoin d’importants investissements. En effet, les plats commandés sur Internet ou par téléphone peuvent être réalisés dans votre cuisine. Cette dernière doit bien sûr respecter les conditions d’hygiène et de sécurité en vigueur, car vous pourrez être inspecté à tout moment par les services chargés des contrôles sanitaires, des contrôles de police ou des contrôles des fraudes (DGCCRF).

De même, le local ou partie de votre appartement qui recevra du public (si c’est le cas, car vous pouvez opter pour une vente à emporter sur rue) devra être conforme aux mesures de sécurité incendie et d’hygiène. Pour cela, vous devrez faire une demande de passage de la commission de sécurité à votre mairie.

Concernant le statut juridique de votre entreprise, nous vous conseillons de débuter avec le statut de micro entreprise. Vous ne prenez ainsi aucun risque, car vous pourrez savoir à l’avance le montant de vos prélèvements obligatoires. Seul inconvénient : votre activité est plafonnée à 33.100 euros de chiffre d’affaires annuel (soit environ 2750 euros par mois).

Si vous atteignez ce plafond, vous pourrez choisir par la suite un autre statut. Si vous êtes seul(e), nous conseillons d’opter pour la SASU. Si vous travaillez en famille et que vous êtes au moins deux personnes, nous vous conseillons d’opter pour la SAS. Ces deux statuts vous permettent de passer vos frais en déduction des bénéfices, de récupérer la TVA, sans plafonnement.

Enfin, bon à savoir, l’activité de vente de repas faits maison à emporter dépend à la fois du registre du commerce et de la chambre des métiers. Il vous faudra donc une double immatriculation.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.